Publié dans Vie de maman en construction

Je ne voulais pas d’enfants…mais ça c’était avant

Et c’est ainsi que je présente ce blog qui, pourtant, est né il y a déjà presque 5 mois…

Pour faire un rapide topo sur ma petite personne (allez hop on démarre avec un peu d’égocentrisme, ça mange pas de pain) et le thème de ce blog, il faut savoir que j’ai 27 ans. Alors oui, toi qui me lis pour la première fois, tu te dis que c’est pas franchement le prochain scoop de Paris Match, mais je t’assure que c’est important pour la suite.

Jusqu’à mes 20 ans, j’avais les enfants en horreur. J’avais même, pour sa plus grande joie (joke), prévenu ma mère qu’elle ne serait jamais grand-mère et pouvait son déjà remballer ses idées de cakes aux amandes et jeter mes vieux vêtements qu’elle gardait pour l’occasion (malheureusement, elle ne m’a jamais écouté, ce qui va m’obliger à venir brûler ces guenilles très prochainement).

Et puis….(le suspenssssse) est arrivé un homme bien plus âgé que moi. J’étais dingue de lui, il avait un enfant. Après tout, me suis-je dit, nous n’allons pas vivre ensemble de suite non plus, puis il l’a en garde partagée donc ça va (rien qu’à écrire cette phrase je rigole encore de ma crédulité). Et me voilà, malgré moi, à élever de ses 9 mois à ses 2 ans cet enfant. Quand je dis élever, ce n’est pas un grand mot, c’est le cas. Embourbée dans une histoire familiale impossible entre deux parents (dont mon ex) qui refusaient de s’en occuper, j’ai tout fait : couches, repas, levés la nuit, petits-déjeuners, consolages, engueulades, dépôt chez la nounou, vacances, apport de beaucoup beaucoup d’amour…Autant dire que j’ai découvert en moi des qualités insoupçonnées -attention ma cheville grossit à vue d’œil -, dont la patience !

2-No-Kids-750x400

Puis un jour, l’histoire s’est finit très douloureusement, et ce petit être a vu partir sa deuxième maman, tandis que sa véritable génitrice l’abandonnait au papa dans le même temps, disant qu’elle avait « autre chose à faire que s’en occuper ».

Il a changé ma vision des choses. Tout a pourtant été très dur, d’autant plus avec une place de belle-mère. Mais cet enfant a bousculé mes idéaux. Pourtant, je déteste toujours les enfants. Même ceux de mes amis, j’ai franchement du mal. Ils m’intimident, m’agacent, me font perdre patience.

Puis j’ai rencontré mon homme actuel et j’ai su que ce serait lui…2 ans après notre rencontre, je commençais déjà à trépigner et mes amies, qui avaient connu mon discours anti-chiards ne me reconnaissaient pas, elles qui étaient persuadées de se lancer avant moi dans l’aventure. Pendant 1 an et demi, j’ai balancé de petites allusions, traversant même des périodes franchement douloureuses, consciente que ça devenait une obsession (au point d’avoir envie de pleurer devant un landau, voilà voilà…). De plus, j’avais une peur monstre de la stérilité. On dit beaucoup que nous sommes peu informées que la conception peut prendre du temps mais ce n’était pas mon cas… J’étais persuadée que ça prendrait du temps, voire que ça ne fonctionnerait jamais (angoissée ? moi ? où allez vous chercher ça…).

Puis l’homme a jeté ma pilule, cette bonne vieille compagne qui me suivait depuis 13 ans (je confirme à ceux qui ont fait le calcul que j’étais particulièrement précoce…mais aussi très prudente :p). Je relaterai probablement ces premiers mois dans un autre billet mais, un jour, après plusieurs tests sans aucun intérêt (tu sais ces tests de fille angoissée le lendemain de ton jour probable d’ovulation et qui ne servent évidemment à rien…).

Et ce « + » est arrivé…il y a presque 3 mois…depuis, je pense toujours à l’écriture de ce blog, puis j’hésite. Peur de mal m’exprimer, de blesser celles pour qui ça prend du temps, peur des critiques…et puis au final merde, je suis sous un faux nom donc balance la sauce chérie !!! (aucune métaphore de ma part, c’est juré).

En bref, bienvenue sur mon blog !!

Ps : Au prochain épisode, un récap de mes tests d’urine et une photo de mon dernier toucher vaginal, surtout restez bien à l’affût ! (pour ceux qui sont d’emblée dégoûtés et croient réellement que je vais balancer des clichés de mes orifices sur la toile, passez votre chemin, vous risquez de vous ennuyer).

30 commentaires sur « Je ne voulais pas d’enfants…mais ça c’était avant »

  1. Bienvenue au club ! Je suis enceinte alors que pendant très longtemps je n’étais même pas sure de vouloir d’un enfant. J’ai pas eu ton expérience de belle-mère mais je comprends qu’un jour tes certitudes ont volées en éclat.
    J’ai hâte d’en savoir un peu plus sur toi et ton futur bout de chou.
    Au plaisir de te lire.

    Aimé par 1 personne

  2. je m’abonne à ton blog de suite pour suivre les prochains épisodes 😉 Bienvenue dans le monde merveilleux des blogs (premier article; déjà en une d’hello coton, mais dis moi quel est ton secret lol). Ton article m’a émue et m’a fait sourire aussi! bizzz

    J'aime

    1. Merci beaucoup ton commentaire me touche 🙂 en fait je suis pas toute nouvelle dans le monde du blog mais je l’ai fermé il y a 2 ans, du coup c’est un peu comme un recommencement 🙂 Au plaisir de te voir repasser dans mon univers et de passer dans le tiens !

      Aimé par 1 personne

  3. Bienvenue! Effectivement je pense qu’on a été nombreuses à dire fontaine…avant de se transformer en future mère et mère dégoulinante de mièvrerie…mais c’est ainsi je pense!
    Au plaisir de te lire!

    J'aime

    1. tout à fait, mais n’oublions pas que pour certaines, le déclic ne se produira jamais et si elles sont heureuses comme ça il n’y a aucun soucis. je pense que trop de femmes subissent la pression alors qu’elles ne veulent pas d’enfants et en font un de complaisance. rien de pire pour tout gâcher selon moi 🙂 A bientôt !

      J'aime

  4. J’ai toujours détesté les enfants des autres. Trop bruyants, trop étranges ces petites créatures OVNI… Jamais su m’en occuper ni leur parler mais il faut dire qu’étant fille unique de parents fils et fille unique, j’ai pas eu beaucoup d’occasion de m’occuper d’enfants !
    Et puis un jour, l’horloge biologique à fait tic-tac et j’ai eu besoin d’un bébé. Je savais pas si je saurais m’en occuper mais ça ne m’inquiétait même pas en fin de compte. Et puis bébé est là, et c’est comme une évidence ! J’aime mon bébé (d’ailleurs, on rempile pour un 2ème pour mars prochain, c’est dire !). Je sais m’en occuper, je sais lui parler, je sais jouer avec elle…
    Par contre, je n’aime toujours pas les enfants des autres !

    J'aime

    1. Ah, aussi une enfant unique :p je sais pas toi mais moi ça ne m’a jamais perturbée d’être seule, je ne voyais pas vraiment l’intérêt d’une fratrie, surtout quand je voyais les autres se chamailler. je crois que j’étais bien dans mon monde toute seule. et à contrario, je ne me vois pas maintenant avec un seul enfant). pareil pour les enfants des autres, je suis contente de me sentir comprise :p parce que je passe souvent pour quelqu’un de froid…mais clairement, il me faut un lien pour les apprécier 🙂 merci pour ton passage et à bientôt !

      J'aime

  5. C’est dommage, je voulais voir les photos.

    Bravo pour ton premier article et félicitations, j’ai hâte de lire la suite, car pareil il y a plus d’un an je ne me voyais pas avec un bébé, j’ai jamais aimé les enfants, et comme tu le dis c’est toujours pareil mais la mienne, c’est différent. Ton histoire explique bien comment on change d’avis et c’est compréhensible.

    Bonne continuation!

    J'aime

  6. Pareil ici! mais le tic tac a commence a sonner tres fort et apres paf pasteque. Maintenant mega gaga mum d’un merveilleux bebe de 16 mois…je suis devenue celle que je ne comprenais pas, celle qui ne pense plus qu’a son petitBout…mais 100 fois plus epanouie!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s