Publié dans Vie de maman en construction

Et si, un jour, le méchant c’était lui ?

Désolée d’en remettre une couche, mais je pense, à voir les différents blogs de ces derniers jours, qu’on en est tous au même point, à écrire pour tenter de faire passer la pilule.

Devenir-Adulte

Au début de ma grossesse, je me suis posée 10.000 questions, dedans il y avait bien entendu de nombreuses peurs. Et, alors que le papa a été difficile à convaincre pour l’arrêt de la pilule, je me disais donc qu’il devait avoir des tonnes de peurs, voire + que moi… Et bien non. Aucune inquiétude quasiment depuis le début, il est mon Roc, implacable. A part une chose, probablement une déformation professionnelle « ma seule peur serait qu’un jour, il tourne mal...on fera tout pour empêcher ça. » Sur le coup, j’ai trouvé ça fou : sa venue au monde, le chamboulement qu’il va apporter dans nos vies, non tout cela ne lui fait pas peur et il piaille d’impatience, contrairement à moi qui sens que j’ai besoin de temps pour tout voir venir, tout accepter (merci les 9 mois).

Et puis il y a eu vendredi. Bon, il y avait eu déjà le 7 janvier, mais c’était encore différent, je n’étais pas enceinte. Comme je le répète à chaque fois (désolée pour les répétitions mais forcément ça a une importance centrale dans nos vies en ce moment…), le travail de l’Homme l’a plongé au cœur de l’horreur. Ce matin encore, après l’assaut, je l’ai vu partir au travail avec cette inquiétude sourde que je ne lui connais pas, lui d’un naturel si jovial et qui aime tant son travail malgré tout ce qu’il voit…

Depuis, même si je n’ai AUCUNE pitié pour ces ***** (traduisez comme vous voulez mais dans ma tête cela prend pas mal de formes que je ne peux décemment écrire ici…), je me dis « et si un jour, ce bébé que je porte en moi choisissait la mauvaise voie ? ». Certes, nous ferons tout pour lui apporter la stabilité et les valeurs qui nous sont chères…mais quand on voit le témoignage de ces mères qui voient leurs enfants partir du jour au lendemain…Un soir il est en train d’écouter du Taylor Swift (Maitre Gims, Keen’V, M Pokora, U2…rajoutez votre mention) et le lendemain, quand elles frappent à sa porte, il est déjà loin. En Turquie, à la frontière, peut-être déjà plus loin ? Alors, comment accepter le fait que cet enfant, qui n’était à un moment qu’un embryon de 2 cm et dont les parents choisissaient le futur prénom, devienne un assassin ? Il est impossible de tout contrôler, de les enfermer. Alors quoi ?

Alors mon bébé, je te touche à travers mon ventre, tu me réponds TRÈS énergiquement et je profite à fond de ces moments où tu es encore totalement innocent, plein de promesses, et où toute ton enfance est à construire. Je ferai tout pour qu’elle soit belle et ne te pousse pas un jour à céder à l’embrigadement et à explorer le côté obscur…Je ne prétend pas pouvoir réussir mais j’y mettrais toute mon énergie, pour que tu vive une enfance et une adolescence à peu près normales (ce qui est souvent déjà bien assez douloureux comme ça, j’en sais quelque chose).

Ps : merci aux hormones de me transformer en véritable docteur en philosophie en ce moment…

 

 

5 commentaires sur « Et si, un jour, le méchant c’était lui ? »

  1. Cette peur de mère est légitime.
    Pour mon fiston, on me dit qu’il est trop gentil, il ne comprend pas la méchanceté gratuite…et je crois que même si cela peut sembler une faiblesse, je suis fière de lui.
    Je pourrais tout lui pardonner et tout accepter mais si c’était un vrai méchant, là, je crois que mon coeur serait brisé.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore une fois je me lis à travers tes mots.. Bébé n’est même pas encore là que j’ai peur pour l’adolescence… Et si il n’écoutait rien? S’il était un ado monstrueux? S’il était le genre d’ado vulgaire et violent qu’on voit dans SOS ma famille à besoin d’aide?
    Je me demande, comment un petit être si innocent, si doux, peux devenir un adulte odieux, horrible… Tous les bébés naissent gentil, comment certains peuvent alors être si gentil et d’autre vouloir tuer des gens.. C’est dans les gênes?!
    C’est incroyable le nombre de question qu’on peux se poser, et comme on veux voir loin.. Je me force à me dire: vis au jour le jour! Profite de l’instant présent plutôt que de penser à dans 15/20 ans…
    Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Ah oui, c’est tout à fait cela ! Bon, j’avoue que lors de ma première grossesse, je ne me suis pas du tout projetée, et j’ai mis un peu de temps à vraiment investir mon rôle de maman ! Mais depuis, je me pose mille questions à la minute et je m’inquiète beaucoup pour leur avenir ! Mais je pense qu’il faut apprendre à leur faire confiance !

    Bises

    Virginie

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s