Publié dans Vie de maman en construction

Quand belle-maman se mue en grand-maman

Oui je sais encore un énième coup de gueule. Allez, je profite de mon baby blues (enfin si c’en est un…dans tous les cas j’ai pas le cœur à la grosse teuf) pour écouler mon lot d’agacements, et dieu sait qu’ils sont nombreux : planquez vous c’est pas fini.

L’un des plus forts depuis mon accouchement : ma belle-mère. Mon beau-père aussi accessoirement.

LA3035-001

Je vous dresse le tableau pré-accouchement : nous voyons les parents de mon chéri environ 1 fois par mois, parfois même moins. Selon lui, c’est ainsi, ils ne sont pas envahissants, alors que moi je suis habituée à voir ma famille au moins une dois par semaine. Nous aurons (surtout moi) le droit à quelques réflexions pas méchantes mais énervantes lors de la grossesse, sans que ce soit trop fort… Je m’attends donc à les voir garder la même distance, eux qui ne sont soit-disant « pas très famille ».

Tableau post-accouchement : ma belle-mère débarque aux urgences vu que, pris dans les événements, nous n’avons pas donné de nouvelles depuis quelques heures (la faute aussi au chéri qui pensait que dès qu’on posait la péridurale le bébé arrivait et l’a indiqué par sms à sa maman…voilà voilà). Elle veut voir le bébé, les sages-femmes se regardent d’un air entendu, l’air de dire « oulà en voilà une qui va pas les lâcher ». Et là, ça commence. Elle redébarque l’après-midi, c’était prévu certes, mais l’interrogatoire en règle et les bavardages incessants alors que je suis décédée de fatigue, faut y aller mollo Monique ! (elle s’appelle pas Monique hein mais bon…).

Le jour de notre retour à la maison, la voilà sur notre canapé, à garder bébé des heures dans les bras avec un air de « c’est le mien ». Déjà que je suis quelqu’un qui a du mal à taper du poing sur la table (je me défoule sur le net vous voyez), mais là avec la fatigue je n’ose rien dire. En y repensant c’est un soir qui a été vraiment traumatisant pour moi. Si un jour il y a BB2 je refuserai catégoriquement qu’elle s’accapare autant mon enfant. Le même soir, alors que je suis collée à mon bébé de 6 jours et que je flippe déjà de tous les dangers du monde pour lui, elle me suggère de leur laisser quelques heures un jour, voire une journée entière « parce que vous devez avoir des choses à faire sans lui ». Euh, je peux pas faire plus de 5 minutes de marche à cause de mon épisio et non, je n’ai pas désiré si fort un enfant pour le lâcher au bout de 7 jours.

Depuis, les réflexions « anodines » s’enchaînent à chaque visite. Ah je stérilise pas les biberons ? (dit avec un air de dégoût), Ah vous donnez le bib à température ambiante ? Ah mais c’est parce que vous changez mal bébé qu’il a les fesses rouges ! Ah mais n’importe quoi c’est pas des poussées dentaires ça ! (si, si…). Ah vous… Je m’arrête là parce que je pourrais écrire un roman. Attention remarque fabuleuse la semaine derrière à opposer à celle dite le fameux soir « vous l’avez laissé 24h aux autres grands parents pour aller à un mariage ? Je sais pas comment vous faites j’aurais pas pu laisser mon bébé comme ça ». Dixit celle qui voulait donc me le prendre à moins de 15 jours et nous a répété maintes fois qu’il faut des moments à 2 pour se retrouver.

Je sais que mon cas est quasi-universel (à celles dont les belles mères restent à leur place, nous vous détestons, c’est officiel :p) mais comment expliquer ce changement total de personnage quand le petit enfant arrive ? Un syndrome quelconque ?

Mini paragraphe sur le beau-papa qui se permet de traiter son petit-fils de débile profond « pour rire parce qu’il a toujours dis ça aussi à son fils » sans comprendre que ça puisse me choquer et qui n’a eu de cesse pendant 3 mois de nous répéter de « bien tenir sa tête » en râlant.

A côté de ça, ma maman, qui était pourtant super envahissante avec moi, se fait discrète et est à l’écoute de nos besoins et demandes. Elle ramène sans cesse des petits vêtements pour Chou-bébé, contrairement à ma belle-mère qui ne cesse de nous dire « oh j’ai vu un beau petit ensemble mais bon comme je savais pas si vous aviez besoin… » (comprendre la phrase qui ralenti et n’appelle à aucune réponse). Je ne suis pas vénale et pas de soucis si elle n’achète rien, mais qu’elle cesse de faire « comme si », par pitié !

Suis-je particulièrement susceptible ? Avez-vous vécu des histoires similaires ? Comment arrivez-vous à gérer sans balancer les beaux-parents par la fenêtre ? Personnellement, je pense que ça risque de péter un de ces jours…

Maman en Chantier

20 commentaires sur « Quand belle-maman se mue en grand-maman »

  1. Ah, ma pauvre.
    Ma belle mère qui n’étais absolument pas maternante, s’est assez transformé depuis la naissance de sa petite fille. Elle a eu 2 garçons et un petits fils et je crois qu’elle a dû rêver avoir une fille. Après nous sommes a 800 km ce qui aide pas mal.
    Mais elle est venu chez nous 3 semaines après mon accouchement. ça ne s’est pas très bien passé. Avec la fatigue et les hormones, contrairement à toi, je n’ai pas mâché mes mots. J’ai été un peu dure, ça à mis un froid. Mais ça a eu le mérite de mettre les points sur les i. Mon mari m’en a un peu voulu. Maintenant, je le laisse régler les choses avec sa mère.
    Mais il s’avère qu’elle n’est pas envahissante et qu’elle fait attention car je pense qu’elle a pu que je coupe les pont. Du coup, ça se passe relativement bien.
    Je pense qu’il faut que tu en parle avec ton mari pour qu’il en parle à ses parents. Parce qympa la réflexion du grand père aussi !
    Bon courage à toi!

    Aimé par 1 personne

  2. Oh là là, dur…ici j’ai trooop de chance, ça se passe ultra bien avec ma belle-mère, très discrète. Et c’est plutôt avec ma mum que je dois parfois mettre les points sur les i…Non, la dixième frite après le repas de PetitBout (entrée, plat, dessert), n’est pas utile…:-D — courage !! ps : je pense qu’il faut dire les choses, pour éviter les frustrations ! (facile à dire !!)

    Aimé par 1 personne

  3. Coucou ma belle. Désole de ne plus trop passer sur ton blog, j’ai déjà du mal à avoir du temps pour faire le mien (plein d’idée mais jamais de temps…). J’avais prévu de me rattraper mais bébé en a prévu autrement lool.
    Mon instagram comme demandé c’est _nana.family

    Pour répondre à ton article -en vitesse- je supporte pas ma BM non plus… LOL

    Aimé par 1 personne

  4. OMG ! Rien qu’à te lire je suis énervée par procuration !!! chez nous quand il y a un truc à dire ça passe par la voie directe : si c’est ma belle-mère qui coince, c’est mon mari qui lui parle. Mais pour le coup elle est plutôt tranquille.. ça serait plutôt avec mon beau père que c’est chaud… lorsqu’il a eu son premier petits enfant, il était tellement en admiration qu’il zappait de dire bonjour aux parents ( son enfant et sa belle-fille donc..) et qu’il ne leur parlait quasiment plus… je pense qu’il faut lui expliquer à cette gentille dame de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avec de parler ( plus facile à dire qu’à faire !!! ) bon courage !

    Aimé par 1 personne

    1. je pense en effet qu’il faut que j’ose….mais à chaque fois je réponds à ces remarques de manière assez virulente et j’ai le droit qu’à « oui oui hein »….prolixe lol. et bé sympa le grand père…c’est fou comme parfois avec un enfant on existe plus

      J'aime

  5. Coucou,
    je crois que nous avons eu un moment de « trop c’est trop ! » le même soir ^^.
    J’ai également évacué mon mécontentement dans un billet, à défaut de pouvoir m’énerver sur la maman de mon ami, qui est adorable mais qui semble faire parfois le même type de remarque que la tienne lorsqu’il s’agit de ma fille.
    Pour exemple, depuis que je suis tombée enceinte, c’est déjà la troisième fois que j’entends la menace « Je vous préviens, si vous m’empêchez de voir ma petite fille, je fais valoir mes droits au tribunal. » alors qu’on se rend chez elle une fois par mois environ et qu’elle a des photo de mon bébé plusieurs fois dans la semaine. Je m’applique à laisser mon bébé tisser des liens avec sa grand-mère, et je suis vraiment blessée de ce genre de réaction. Je te laisse imaginer le ras-de-marée au creux de mes tripes à chaque fois qu’elle sort cette phrase. Je n’osais jamais trop répondre jusque là.
    J’ai toujours l’impression que dire non, c’est manquer de respect et je ne veux absolument pas lui manquer de respect. Je la respecte bien trop.
    Mais je me le jure à moi-même, ce temps est révolu.
    Mes meilleurs amis sont dorénavant le « Non », le « Oui, c’est comme ça. » et le « Je suis désolée mais je n’ai pas envie de débattre sur un choix qui m’est personnel et qui ne concerne que le papa et moi. » Tout ça dit de la manière la plus diplomate possible.

    Ma grand-mère m’a dit un jour, pendant que j’attendais mon bébé : « Tu sais, concernant tes enfants, il faudra que tu dises à ceux qui se permettront des remarques sur tes choix personnels et d’éducation que c’est toi la mère. Et que c’est toi qui décide. Sans aller plus loin dans l’explication. En coupant court à tout débat. ». Et elle a bien raison !

    Aimé par 1 personne

    1. rhoooooooo la remarque horrible ! je crois que j’en aurais pleuré :s. je vais aller lire ton billet, entre belles filles martyrisées…lol. ta grand mère a bien raison. c’est marrant la gd mère du chéri (donc la mère de belle maman) nous a dit la même chose.

      J'aime

    2. ah ben j’avais lu mais je savais pas que c’était toi :p. le pire c’est que moi aussi je l’aime beaucoup et la respecte mais du coup ça me donne parfois le sentiment que c’est pas réciproque 😦

      J'aime

  6. Hello 🙂
    Là, je crois qu’on a officiellement LES MEMES BEAUX PARENTS !
    Le beau père est toujours en train de dire des choses qui, personnellement, me choquent :  »ah il fait que chialer ce gamin » (il le dit en souriant un peu, mais il est quand même sincère), ou pire  »ah qu’il est chiant, ce connard ! » (pourtant il n’est pas vulgaire en général).
    Et ma belle-mère est étouffante. Très étouffante. A chaque fois qu’elle voit bébé, elle veut de suite le prendre dans ses bras, me l’arrache, dit des phrases très énervantes de type  »c’est mon petit bébé à moi, il est trop mignon, il est à bouffer, ah qu’il est beau, c’est mon bébé, moi je serais toujours là (p.s : alors qu’elle a été un monstre durant ma grossesse), il est à moi, moi, moi ». C’est à en faire tourner la tête !
    Je le vis extrêmement mal : j’ai aussi le droit à ces  »réflexions » quand bébé est gardé par ses autres grands-parents. Au fond de moi, je déteste le confier à belle-maman et beau-papa, mais je n’ai parfois pas le choix.
    Je ne sais pas du tout ce que cela provoque dans ton couple, mais de notre côté, cela a parfois déclenché de très graves disputes. Je suis stressée au quotidien à cause de belle-maman, et je ne sais même plus comment m’en sortir, c’est vraiment l’ombre noire au tableau.
    A très vite !
    Et merci mille fois pour ton soutien quant au piratage de mon blog : voici Un matin d’été qui voit le jour, mais je créérai un blog en parallèle, pour poster sur les sujets de la famille et du voyage !
    🙂

    Aimé par 1 personne

    1. wow la vache en effet tu as un sacré lot toi aussi ! nous ça va dans le sens où je suis assez posée voire effacé….mais à l’intérieur je bout. en fait je lui dis quand ça m’énerve et généralement il tente de pas les laisser aller trop loin la fois d’après donc ça m’apaise un peu. mais je pense qu’un jour quand il sera plus grand ça clashera forcément… Par ailleurs je vais te suivre avec grand plaisir dans tes nouvelles aventures, ça fait plaisir de pouvoir suivre quelqu’un sur le long terme ! des bises à toi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s