Publié dans Vie de maman en construction

Mon père, ce héros

Quand j’étais enfant, avec mon père, nous regardions « code quantum », « Mac Gyver » ou encore « Madame est servie ». Les héros masculins représentaient tous mon père dans mon imaginaire. Des hommes drôles, débrouillards et sur qui on peut compter…

papa

Ce courage

Mon père a rencontré ma mère…par lettre. Evidemment avant Internet était encore loin. Alors on s’inscrivait dans des organismes de correspondance pour apprendre des langues étrangères. Ma mère et mon père voulaient apprendre l’anglais tout en découvrant une nouvelle culture. Ma mère a choisi la turquie, mon père la France. A force d’une lettre par jour, ma mère et sa famille sont partis en Turquie pour rencontrer ce fameux amoureux…A l’aéroport déjà, il lui offrait la bague de fiançailles (une histoire entendue de ma grand-mère 10.000 fois tellement ça lui a fait peur lol) Quelques mois plus tard, il débarquait en France. Expulsé sans mariage, ils se sont mariés au bout de quelques mois...le jour où ma mère passait son rattrapage si elle n’avait pas eu son bac du premier coup….

S’adapter

A partir de là, ils vivaient chez mes grands parents. 2 ans. Je trouve ça hyper long. Mon père a appris à lire et écrire en français et a trouvé un travail. Il aurait voulu se lancer à son compte comme plombier mais selon ma famille maternelle c’était trop incertain…Il aurait pourtant gagné bien plus et largement préféré son travail…mais il a suivi leur avis. Depuis ce temps il a d’ailleurs quasiment tout suivi, tout accepté…ma mère ne conduit pas donc il la conduit partout, il fait les courses pour ma grand-mère, tous les travaux. Il passe tous ses week-ends avec ma famille maternelle, ma mère ne supporte pas qu’il sorte…bref, je l’ai toujours connu nerveux, colérique, mais au fond je me dis que si j’avais du m’abstenir autant de ce que j’aime, j’aurais probablement été colérique aussi…

Les allers-retours 

Chaque été, avant comme après ma naissance, nous allions en Turquie voir la famille. Même en se baladant dans une montagne au hasard nous trouvions toujours quelqu’un qui connaissait de près ou de loin notre famille… Mais mon père n’avait pas fait son service militaire. Donc à une période, si il y retournait il allait direct en prison (les prisons turques ne sont pas les prisons françaises…). Donc nous avons attendu des années avant qu’un jour…on lui enlève la nationalité turque. Je pense que ça lui a fait mal, moi ça m’aurait fait mal, mais il avait sa vie ici. Un jour, mon oncle lui en a fait le reproche, j’ai trouvé ça si injuste… Certes, quand il y retourne il est choqué du manque de modernité, il a vraiment une mentalité française. Mais je trouve ça si violent… Il n’a pas vu son père plusieurs années avant sa mort…déjà orphelin de mère à 6 ans (ma grand mère est décédée en accouchant d’un petit oncle…), je trouve que cet éloignement est un vrai courage et une vraie preuve d’amour pour nous, pour moi. Vu la situation actuelle, ma mère ne comprend pas qu’il souhaite y aller. Moi même si j’ai peur pour lui, je comprends tellement….c’est son pays, ses racines, les miennes aussi….Il ne peut pas passer sa vie sans voir sa famille, ce qui a fait son enfance. 

papa-565x360

Un amour inconditionnel

Contrairement à ma mère, mon père m’a toujours dit qu’il m’aimait de vive voix, étant moins pudique, il y arrive d’ailleurs mieux que moi. Même maintenant, il me parle davantage de ses sentiments envers moi que ma mère, la pudeur n’est pas la même, il me prend dans ses bras, alors que ma mère ne supporte pas d’être touchée. Il m’a tout de même souvent déçu il y a quelques années, mais ce sont des histoires de couple, cela ne me concerne pas et je ne devrais d’ailleurs pas en savoir autant…Quelque part, j’ai tout à fait compris pourquoi il avait fait ça et je me suis même demandé comment ce n’était pas arrivé avant… Enfant, je rêvais que mes parents divorcent pour que mon père se trouve une autre femme et soit heureux. Je sais c’est affreux, mais je sais que l’amour de couple n’est pas essentiel pour le bonheur de ma mère. Pour mon père si. ça me fait de la peine qu’il gâche la fin de sa vie…même si évidemment je n’ai pas envie de voir ma mère souffrir. Mais en tant que fille unique chacun se sert de moi pour régler ses comptes avec l’autre, me raconter ce qui ne va pas.

Bref, tout ce que je sais c’est que si j’ai un collier à réparer, un ourlet à faire, un meuble à monter, du retard pour aller chercher bébé, des médicaments à aller chercher ou un problème sur ma voiture, il débarque de suite. Un vrai Mac Gyver, un vrai Samuel Beckett (code Quantum), un vrai Tony Danza…Même si je n’ai jamais rêvé de me marier avec lui comme certaines fillettes, j’ai été l’exemple typique de la petite fille qui adore son père. Je me souviens quand il me punissait et revenait me faire un bisou 2 min plus tard en cachette de ma mère (en matière d’éducation c’est discutable, mais je trouve ça chou….). Il est totalement gaga avec mon fils, si fier…Je me souviendrai toujours du regard qu’il a eu en me voyant à la maternité avec mon bébé. De ses yeux pleins de larmes… Et je redoute le jour où le monde me l’arrachera…

Maman en Chantier

Ps : enfant, chaque vendredi était dédié à une séance piscine ensemble. Nous allions au cinéma…Maintenant, nous faisons peu de choses ensemble. A mon âge évidemment c’est plutôt shopping avec ma maman, mais je compte bien changer ça…Une amie de mon âge vient de perdre son père, je trouve ça si…improbable, impossible, injuste. Il faut que j’en profite…..

Ps 2 : évidemment on peut dire pareil pour ma mère mais je me dis que quelque part (oui je vais loin), c’est aussi grâce à lui que mon fils existe, qu’il porte un second prénom venant du pays d’origine de mon père et j’en suis très fière…

12 commentaires sur « Mon père, ce héros »

  1. Ton texte m’a bcp émue. Je n’ai pas la chance que mon père puisse voir mes enfants, il ne m’a pas vu évoluer, n’étant plus de ce monde depuis bien trop lgtps… Profite à fond de lui, on ne sait jms de quoi demain est fait. Et n’hésite pas à lui dire tout ce que tu as envie de lui dire !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle…à une période (qui s’est terminée il y a peu en fait), j’étais un peu inconsciente de cette chance….mais maintenant je me dis justement que pour des gens qui n’ont pas eu cette chance, et pour moi, je dois en profiter un max

      J'aime

  2. C’est un très beau texte, une très belle et à la fois douloureuse histoire. La vie façonne, et ton papa à l’air d’être un homme formidable.
    En début d’année, j’ai cru que la vie allait me prendre mon papa (j’en ai les larmes aux yeux d’écrire ces mots), on s’est battus, et il est toujours là. Passer à quelques doigts de le perdre à été très difficile, je pense que je n’ai pas besoin de te faire de dessin.
    Ah, et moi aussi j’ai un papa MacGyver 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s