Publié dans Vie de maman en construction

Comment vivre SA douleur ?

Je ne suis pas aventurière, mais pas peureuse non plus. J’ai fais un saut en parachute, j’ai vu mon doigt entaillé par un couteau à pain…Le sang, je n’aime pas le voir, mais ça ne me fait pas peur. J’adore les épisodes hard de Grey’s Anatomy et les films d’horreur bien sanglant. Mais le sang de mon bébé, ça ne passe pas…

bobos-nene-remedes-grands-meres

Je me souviens d’avant ma grossesse «je ne pourrai jamais aimer un être au point de le surprotéger, ce n’est pas possible » (voire aussi que je ne voulais à la base pas d’enfant…). Et puis le jour de la sortie de maternité, il y a ce fameux test où on pique le doigt de bébé pour voir s’il il n’a pas telle ou telle maladie. Un tout petit point. Là tout à changé. Son sang, grand dieu. Les larmes sont montées, mon bébé saignait…

Pourtant quand je le dis parfois, je lui laisse beaucoup de liberté, je souhaite qu’il apprenne seul, sans filet. Donc les bleus, les gamelles, je n’en fait pas tout un truc. Mais un jour chez des amis, il est tombé avec son biberon en verre…sur du carrelage (chez nous on a du parquet ça ne fait bien). Moi j’ai pas mal saigné en ramassant les morceaux mais je m’en fichais, soulagée que lui n’ai rien et finalement il avait bien du se couper, un peu. Il a saigné j’ai été incapable de m’en occuper j’étais proche du malaise et je pleurais… (oui je rappelle quand même que je suis en dépression post-partum ça doit jouer lol).

Et plus tard ?

C’est un casse cou qui adore la liberté comme le dit la nounou. Donc c’est un casse-cou… ?Et cette première fois où on m’appellera pour me dire qu’il est à l’hôpital parce qu’il est tombé de telle manière ? Et la première opération ?  Et ce jour où il aura une peine de cœur (chose que je prends personnellement très au sérieux, contrairement à d’autres parents…). Ce jour où il sera anéantie pour avoir raté tel ou tel truc ? Et si il est harcelé à l’école comme je l’étais, comment vais-je gérer ?

Ma dépression est aussi sûrement dur à ça. Avant un enfant et même pendant la grossesse, on a jamais connu ce type d’amour qui nous dépasse. Cet être qui pompe notre énergie, notre temps, et notre amour. Car tant qu’il est le premier et seul, il prend tout. Votre univers c’est lui. Et c’est trop, l’amour submerge. Finalement quand j’y pense, dès la grossesse je le sentais la peur arrive…qu’il ai un accident, que l’un de nous (parents) ai une maladie et ne le voit pas grandir, peur des attentats redoublée…

Bref, avant j’avais peur pour certaines choses pour moi, maintenant je suis terrorisée (même si je ne le montre jamais, ma mère m’a elle-même trop protégée donc je tente de ne pas faire pareil) pour lui. Et ça durera toujours…

Maman en Chantier

5 commentaires sur « Comment vivre SA douleur ? »

  1. Plus je te découvre, plus je te lis, plus je me retrouve en toi ! J’ai moi-même été élevée par des parents angoissés et surprotecteurs. Je fais tout au quotidien pour ne pas reproduire trop le schéma mais que c’est compliqué ! Donc on plus des angoisses difficilement contrôlables, il y a cette envie de mettre ces peurs sous cloche et de les laisser vivre ! Mais c’est souvent épuisant pour notre pauvre cerveau ! Je te rassure un peu, on finit pas réussir à prendre (un peu) de recul et à leur faire confiance ! Ils sont bien plus forts qu’on ne le pense !

    😘

    virginie

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne sais pas si ca va beaucoup t’aider, mais sur le principe, c’est a lui de vivre sa douleur, pas a toi. (J’arrive pas a le formuler gentiment mais ce n’est pas dit agressivement, c’est juste une constatation.) Toi tu es son refuge. C’est aupres de toi qu’il puisera les forces pour faire face a la douleur et les armes pour continuer. Et malgre tes doutes, quand je te lis, j’ai envie de te dire de croire en toi, de pleinement te faire confiance, car ce role tu l’assures entierement.
    PS: Moi aussi je suis morte de trouille. Toujours.

    Aimé par 2 people

    1. je comprends tout à fait ce que tu dis et c’est justement ce que j’ai bcp reproché à ma mère, de ne pas me laisser me faire mal….du coup j’ai fait le pire dans son dos…mais bizarrement quand il tombe je me dis « il apprend ». quand il saigne je sais pas ça doit déclencher une idée de mort chez moi :s

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s