Publié dans Vie de maman en construction

Mes cauchemars – 17 juin

J’ai écris quelques bouquins qui sont dans mes tiroirs, été publié dans une anthologie de poèmes. J’aime écrire , à une époque cette activité prenait 99% de mon temps même la nuit. Sur le blog c’est plutôt du vite fait, de la pensée balancée sans filtre, non analysée pour sa sonorité ou son toucher. 

Désormais, étant très prolifique au niveau des cauchemars (de rêves TRÈS rarement) je vous les conterai au réveil, histoire de m’en souvenir…Cela me fera une mémoire et vous…des récits à méditer sur mon vécu ou mon caractère, ce qui rentre parfaitement dans le cadre du blog. 

arte1

Cauchemar 1 :

Mes parents, qui ne sont pas mes parents dans la réalité (physiquement), et moi sommes en Turquie, pays de mon père…La chaleur est harassante et le paysage plutôt digne d’un désert éthiopien.

La guerre civile bat son plein et des « mama » sont autour de moi, elles s’occupent de moi. Clairement on sent que je suis riche dans un milieu moyen, voire pauvre. Le régime est corrompu et il y a un impôt : on enlève les enfants. Au quotidien. Pour le retrouver il faut payer, cher. Dans mon esprit je pense à mes vrais parents, je me dis que si ça arrive ils auront assez. Sauf que dans le cauchemars mes parents ne sont pas qui ils sont.

Evidemment, ce qui devait arriver arrive. La chair de ma chair est enlevée. Je remue ciel et terre, ne sachant comment contacter mes parents de la vraie vie et non du cauchemar. Rien, pas un téléphone…ou si, il y a un téléphone. Pour les bonnes nouvelles dès qu’un enfant sera bientôt rendu. Ce sont mes cousines, des amis… Ce n’est jamais le mien.

Je me réveille, c’est la seconde fois que je vis par cauchemar de me faire voler mon enfant. Au réveil, je suis en larmes…la pire des choses vient de m’arriver. Un cauchemar est toujours, pour un temps, une réalité. Et cette réalité est si douloureuse que je mis 1h à me rendormir… Ce premier songe montre un aspect assez clair de ma personnalité. Ce refus de trop couver mon fils de peur de reproduire et pourtant cette peur qu’avait ma mère, viscérale, qu’elle exprimait, et que je réprime pour ne pas lui ressembler. 

Cauchemar 2 : 

Je suis telle une héroïne de livre (ou de jeu vidéo presque) que l’on suit, toujours de dos. Mais au fond je sais que ce n’est pas moi, pas le « moi » de cette vie. Brunette, très mince, je tombe amoureuse d’un homme dans la quarantaine alors que je dois n’en avoir que 20. J’en tombe amoureuse par le biais d’une autre femme qui l’a rencontré sur Tinder, application que je n’ai jamais testé dans le réel.

J’ai su comment je le rencontrais en me levant mais c’est ça avec les songes, ils se « désimpriment » et je ne sais déjà plus…La pensée s’efface.

Je rencontre cet homme théâtral, metteur en scène et écrivain. Il m’apprend, me fait découvrir des auteurs que je ne connais pas, je l’admire. Il est beau mais grave, toujours habillé comme un roi du 16ème siècle. Je suis sa muse puis son esclave tour à tour (est-ce si éloigné ?). Puis une amie rentre dans le cercle. Elle veut me faire prendre conscience des bêtises que je fais avec cet homme.

Cette amie réussit. Il tente de nous tuer. Plutôt de « la » tuer. Car au final je savais bien que je n’étais pas faite pour ce rôle. Moi je suis « l’amie », et au lieu de suivre mon propre conseil, je tombe dans les griffes de ce démon de pacotille. L’héroïne, si elle l’est vraiment, se rendant compte de ma trahison, tente de nous tuer à son tour. Je vois arriver des hommes portant des corps de cerf qui vont me broyer, puis elle arrive, souriante, menaçante, et je me réveille…

Ce second rêve révèle un pan de ma vie que je ne raconterai pas ici mais qui fut difficile et ressort fréquemment dans mes rêves. Il montre aussi mon amour du théâtre, des écrits et des grands auteurs. Sur la fin je ne saurais que dire, étant très fidèle en amitié…est-ce que je prends sa place pour la sauver ? qui-sait ?

Maman en Chantier

Ps : écrire à la fraîche (10° sur la terrasse où je suis), écrire du vrai-faux, ça c’est mon élément et enfin je me retrouve un peu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s