Publié dans Vie de maman en construction

Vivre le rejet de son enfant

Oui ce sont des phases, oui ça va passer, oui ce n’est pas contre moi…Dites moi ce que vous voudrez, c’est dur à vivre…

titoon_2013a_BA1A001_1_1500_1

Depuis bientôt quelques mois, chou-bébé, 17 mois maintenant, voue un culte à son père. Papa est le mot le plus utilisé et le paternel le plus sollicité. Jusque-là, rien que de très banal.

Sauf QUE, depuis quelques semaines, ce culte s’est mué en rejet pour sa maman, donc ma pomme. Je n’ai pas le droit de le porter, quand je veux faire un câlin il me repousse et hurle en allant vers son Papa. Je suis juste appelé quand il veut manger.

Alors on me dit que c’est une période, que je ne dois pas m’en faire. Toujours est-il que je souffre de la situation. En vacances même nos amis avaient le privilège de le porter et si je tentais la même chose il pleurait, hurlait, me repoussait avec les mains. Je ne le force pas, j’attends patiemment.

Alors dans cet article, je n’ai aucune solution, juste un appel de soutien de parents qui auraient vécu la même chose…Je sais que je ne dois pas m’inquiéter, qu’on en verra d’autres… Il parait que ça leur permet de s’émanciper…certes, il faut l’accepter 🙂

Maman en Chantier

23 commentaires sur « Vivre le rejet de son enfant »

  1. Coucou,
    mon dernier a neuf mois donc j’ai un peu de temps devant moi, mais pour le premier j’ai beaucoup utilisé la technique du « miroir », il me snob, je le snob, il veut pas, je veux pas… facile à dire mais il faut dépasser ses émotions, feindre l’indifférence alors qu’on à qu’une envie lui faire un câlin etc, tente le coup il se pourrait que ça marche 😉

    Aimé par 1 personne

      1. Je me doute que ça ne doit pas être facile pour toi en ce moment, il ne faut donc pas trop te mettre la pression, ce n’est qu’une phase et ça passe (facile à dire et à écrire, mais le vivre c’est autre chose) Et je suis sûre qu’à un moment donné tu réussira à lâcher prise sur le comportement de ton enfant et celui-ci le ressentira, car les enfant sont très sensible à nos humeurs et nos besoins mais malheureusement ils ne peuvent pas et/ou ne savent pas comment y répondre, si tu vois ce que je veux dire 😉 Bon je vais arrêter là mon pavé et je te souhaite du courage !

        Aimé par 2 people

  2. C’est sûr que ça ne doit pas être une période très facile mais je pense qu’il est important d’être toujours là pour lui (et je me doute que c’est ce que tu fais).
    En tout cas bon courage à toi pour cette passe pas facile.

    Aimé par 1 personne

    1. oh oui je suis là pour lui, bienveillante, mais j’avoue qu’après des jours où je n’avais pas pu le porter alors que nos amis le pouvaient j’ai craqué…pareil chez la nounou il appelle Papa sans cesse mais pas maman 😦

      J'aime

    1. il lui dit de ne pas me rejeter, qu’il ne doit pas me pousser, mais ça ne change pas grand chose. encore ce matin j’ai approché mon visage du sien et il m’a poussé sur la joue, pour montrer « non que Papa »

      J'aime

      1. Je n’ai qu’un enfant et Charlie n’a que 9 mois donc je ne suis encore jamais passée par là mais je pense que c’est un problème que tu ne dois pas affronter seule. Papa fait bien de lui dire de ne pas agir ainsi à mon sens. Peut-être devrait-il lui dire qu’il n’est pas disponible quand ton petit bout le sollicite pour une activité mais que toi tu l’es (de manière temporaire) ? ou du moins devrait-il essayer de t’intégrer à leurs moments de complicité ?
        Peut-être peux-tu aussi faire des sorties avec lui ou des activités qui sortent un peu de ses habitudes, rien que toi et lui ?
        Je suis désolée ça fait beaucoup de peut-être et peu de certitudes mais j’espère sincèrement que ça ne durera pas.

        Aimé par 1 personne

        1. S’ils sont très fusionnels et que tu as du mal à t’intégrer alors c’est une raison de plus d’en discuter avec papa pour voir comment t’inviter dans leur petit monde 🙂
          ça va passer, j’en suis certaine. Tiens nous au courant.

          Aimé par 1 personne

  3. J’ai vécu la même chose, très douloureusement et malheureusement je n’ai aucune recette.
    Mais ça passe. Vraiment. Complètement. Il n’en a aucun souvenir et s’il n’y a pas eu de phase inverse, où il aurait rejeté son père, maintenant il est très câlin, très protecteur avec moi ( les bons côtés doedipe !!)
    Courage.

    Aimé par 1 personne

  4. Comme je te comprend ! Le mien ne me rejette pas réellement mais que c’est dur parfois d’avoir les pleurs, les cris, les tapes quand l’autre a les sourires…ces derniers temps il me faisait ça! J’avais l’impression d’être la mère la plus nulle du monde !
    Bise et bon courage.

    Aimé par 1 personne

  5. Je t’en ai déjà parlé ! J’ai vécu cette période sur plusieurs mois pour ma fille ! De la même intensité que la tienne ! Pendant des vacances chez la belle famille, j’étais la seule à ne pouvoir la porter ! Aujourd’hui, elle est beaucoup plus maman que papa… nous avons une super complicité, mais cette période a été la plus dure dans Mon
    Rôle de maman !

    Alors juste plein de réconfort et de patience, c’est malheureusement le seul conseil que je peux te donner…

    Virginie

    Aimé par 1 personne

  6. On a eu la même situation avec Tess récemment, j’en ai écrit un article sur le blog. Ca a été difficile mais heureusement ça passe tout doucement. Je pense que la raison pour nous c’était les absences fréquentes du papa mais pas sûr que ça soit ton cas… Bon courage, c’est un cap dur à passer même pour l’autre parent!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s