Publié dans Vie de maman en construction

Est-il possible de ne pas comparer ses enfants ?

Non je n’ai pas encore de deuxième et ce n’est pas encore à l’ordre du jour MAIS j’entends beaucoup de gens avancer la fameuse « bienveillance » et répéter à longueur de journée qu’il ne faut pas comparer ses enfants, que c’est très très mal bouh bouh bouh même pas en pensées mauvaises mamans. Et je vois bien que c’est impossible, ou alors vous êtes des mytho :p

Cette année, j’ai vécu mon second Noël dans la vente, avec la foule et les problèmes de gestion que ça implique. Ben forcément j’ai tout comparé au premier : le réseau de caisse fonctionnait mieux sur certains points et moins sur d’autres, l’effectif de cette année impliquait certaines choses différentes de l’année dernière…Puis ce matin en levant les yeux au ciel je me suis dis que franchement par rapport à l’année dernière on avait pas le même temps. (et là vous vous dites merde elle a disjoncté elle a oublié le sujet de son article en court de route, pauvre maman à bout de nerfs).

Rassurez-vous, ma santé mentale va bien. Je crois. Mais tout ça pour vous dire que même si ça parait caca boudin de comparer ses grossesses ou ses enfants, c’est HUMAIN. Totalement incontrôlable. C’est comme quand on me dit de ne pas trop penser à un truc qui m’angoisse…tu crois que je contrôle mon caractère ?? ça serait bien mais les SIMS c’est pas encore la vraie vie.

Avec le chéri on commence à parler dans un futur à moyen terme de lancer l’épisode bébé2. Franchement comment veux-tu que, lorsque ça arrivera, je ne me dise pas « ah tiens, pour la première grossesse j’avais plus/ moins de nausées au 1er trimestre » ou « Rhoo fiston faisait plus la java dans mon ventre ». Et encore plus à la naissance de fiston, évidemment que je regarderai si il/elle ressemble à son grand frère. Evidemment que, même si je nie à corps et à cris, je me dirais « ah tiens fiston il marchait/ parlait/ mettait ses doigts dans son nez/ vomissait/ avait des coliques à cet âge ».

Le seul truc qu’il faudra garder à l’esprit est que chaque enfant suit son propre chemin, a son propre développement et qu’il n’y a pas matière à s’inquiéter si il ne fait pas les choses aux mêmes dates que le premier.

Question d’équilibre

Je le répéterai toujours et tant qu’il le faudra mais l’ennemi c’est l’extrême. Dire à son enfant « pfff ton frère il marchait déjà à ton âge » ou « regarde ta sœur elle fait déjà pipi sur le pot alors que toi ça a été bien tard », ça c’est préjudiciable. En gros les pensées on se les garde pour soi, inutile de flinguer la confiance en soi d’un enfant dans l’œuf, rien de pire que de ne pas se sentir unique. Les enfants on les a (dans la majorité des cas) voulu, on a voulu une fratrie et à moins d’être vraiment con on sait bien qu’ils ne seront pas des clones. Ni de nous, ni des autres enfants.

Alors oui on compare tous nos enfants comme on compare nos relations amoureuses sans le vouloir (par exemple mon chéri actuel est beaucoup plus attentionné que l’ancien…et si je dis ça c’est mal ?). Le tout étant que ça reste sain, juste une comparaison de vie comme je dirais que ma sœur est brune et moi rousse. Même si j’ai pas de sœur.

Elisa Marnet

Ps : ah ouai par contre c’est pareil comparer ses enfants à ceux des autres c’est totalement humain mais ça doit rester dans votre cerveau hein, pas besoin de faire un post facebook. Répéter à son enfant que son copain LUI il sait réfléchir, ça aidera pas à le faire réfléchir voyez-vous :p. Dans ce cas là si vous voulez des enfants qui n’aient que les traits de caractère que vous voulez, vous demandez aux autres parents d’adopter leur gosse (et croyez-moi, parfois un petit échange standard d’un week-end permettrait à certains parents d’apprécier davantage le caractère de leurs enfants).

Publicités

10 commentaires sur « Est-il possible de ne pas comparer ses enfants ? »

    1. je pense que c’est un réflexe. on compare le chaud au froid, l’été à l’hiver alors que ces choses ne sont au fond pas comparables si on regarde bien, mais on y peut rien. Genre combien de gens disent « oh la la il fait froid, on était mieux en août ». ben ouai. Logique. ah ah ah

      Aimé par 1 personne

  1. Merci pour cette mise au point !! C’est humain de se comparer. Peut-être une manière de comprendre les choses. Si on dit que quelque chose est « grand » c’est forcément parce telle autre chose est « petite ». Bref j’arrête pour la psychologie à deux balles. Moi je compare souvent mes gosses, mais surtout pour m’émerveiller de voir à quel point ils sont différents.

    Aimé par 2 personnes

    1. mais carrément ! on parle de comparaison comme quelque chose de tragique mais c’est parfois bienveillant au final. C’est exactement ce que je pense, on compare bien le chaud et le froid sans que des dizaines de sites bienveillants nous en fassent le reproche. et pourtant peut-être qu’on les vexe le froid et le chaud, on leur a jamais demandé (ok je pète un cable)

      Aimé par 2 personnes

  2. Pour moi c’est naturel de comparer. Il est normal de se référer à quelque chose qu’on connait déjà, une précédente grossesse, les enfants des autres, pour se rassurer (ou pas).
    Là où je ne suis pas d’accord c’est cette injonction à reprocher au mère cette tendance là (typiquement humaine) alors que le premier truc qu’on fait avec ton bébé c’est de le mesurer et de le peser pour…et ben le comparer aux autres. Et tout au long de sa vie, d’abord via le milieu médical puis via l’école, on ne fera que ça pour voir s’il est bien dans la norme. Et si toi tu t’inquiète parce que ton cadet ne marche pas à 16 mois alors que ton ainé a fait ses premiers pas à 11mois, on te traite de mère indigne castratrice (j’exagère un peu).
    Bien sûr c’est ce qui est dangereux c’est de dire que la différence c’est mal ou de mettre les enfants en position de rivalité, mais franchement pour le reste, c’est quand même plutôt bien de se baser sur notre expérience.

    Aimé par 1 personne

  3. Bien que j’en sois à un seul petit pour l’instant, je pense que c’est normal que les parents comparent leurs enfants même si je reconnais ce que chaque enfant se développe différemment. Après ce que je déplore c’est que certains parents glissent du côté obscur en comparant les résultats scolaire de chacun de leurs enfants, installant dans ce contexte une rivalité entre les frères et sœurs qui peut s’envenimer au fil du temps jusqu’à pour certains un point de non retour au niveau relationnel. Comparer certains aspects oui mais pas tout, car ça peut même détruire la confiance en soi de l’enfant. Après ça reste mon avis personnel et comme je le disais plus haut dans mon message, n’ayant qu’un seul enfant c’est difficile de témoigner ^^

    J'aime

    1. ah non mais complètement je pense qu’il faut un juste milieu. si comparer me semble inévitable sur des choses basiques, il est primordial de ne pas instaurer de compétition, chose que malheureusement je vois même déjà autour de moi :(. Le mec d’un couple de connaissance arrête pas de dire à sa fille cadette que l’aînée était quand même bien plus débrouillard…ça me fend le cœur à chaque fois de voir la petite se raidir devant cette remarque.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s