Publié dans Grossesse, Vie de fiston

Annoncer ma grossesse à mon enfant exclusif, du négatif au très positif

Si j’avais su il y a 2 ans que je parlerai un jour de fiston comme étant « exclusif » avec sa maman…Pourtant c’est le cas, alors quand j’ai appris ma grossesse, je me suis posé beaucoup de questions sur sa capacité à encaisser le choc.

En effet, il y a 2 ans je vous parlais de la relation exclusive qu’il avait avec son père, au point de me rejeter. Soyons clairs, la dépression post-partum était passée par là et avait laissé des traces. Depuis, les rôles se sont inversés, à la différence que Papa n’est pas rejeté et a aussi une belle relation. Mais il me colle partout, tout le temps. Parfois je ne vais plus exprès avec lui chez mes parents pour leur permettre d’en profiter un peu sinon il est dans mes jupes…

Le « sixième sens » des enfants, quand grand-frère oscille entre ange et démon

J’ai appris ma grossesse fin février et nous voulions attendre la première vraie échographie pour l’annoncer à fiston. Seulement, environ 2/3 semaines après le test, j’ai accueilli à la maison un enfant que je ne connaissais pas…un vrai démon. Je vous en parlais souvent sur mon compte Instagram d’ailleurs, c’était terrible. On avait largement dépassé le stade des « bêtises » ou des petites colères. Il était dans le conflit quasiment non-stop, les hurlements constants, me frappait, me poussait, voulait me mordre (le papa y a eu droit quelques fois aussi). J’ai même pris une fois une vidéo et quand je l’ai montré à mes proches ils étaient très inquiets, on aurait dit un fauve, sincèrement. Une rage terrible, constante. J’ai bien pensé que c’était le non-dit de la grossesse mais je me disais quand même qu’il devait y avoir aussi une période difficile couplée à ça, avec ses 3 ans…Puis la psychologue de la crèche familiale nous a contacté et nous l’avons rencontré. Fiston était selon elle très en colère et ça l’inquiétait un peu. Au départ elle voulait faire le rendez-vous avec lui mais nous avons demandé à la voir seule d’abord.

Lorsque nous lui avons annoncé la grossesse, elle a eu un petit soupir de soulagement et nous a assuré qu’il y avait de grandes chances pour que ce comportement cesse avec l’annonce. D’un côté je me disais oui c’est possible, je suis fatiguée, moins patiente avec lui (voire énormément moins patiente) donc ça doit le troubler donc elle peut avoir raison. Mais c’était tellement extrême que je n’avais aucun espoir pour un retour à la normale du jour au lendemain. L’échographie étant une semaine plus tard, elle nous a dit « maintenant que vous avez tenu jusque là, attendez cette semaine on est plus à ça près ». Je crois que cela a grandement renforcé mon impatience de ce moment déjà tant attendu.

L’annonce

Pour moi, l’annonce ne doit pas être trop grosse genre énorme événement, ça reste quelque chose d’abstrait pour un enfant et au-delà ça n’est pas nécessairement positif pour lui dans sa vie de tous les jours. Donc on s’est assis tous les 3 sur le canapé (4 avec le chat hyper attentif) et on lui a dit qu’il y avait un bébé dans le ventre de maman et que, si il avait des questions, on était là pour y répondre. Je m’attendais, vu les semaines passées, à ce qu’il boude,râle, ou au mieux à ce qu’il n’ai pas de réaction particulière.

Devant mes yeux de maman qui se remplissaient de larmes, j’ai vu mon fiston revêtir le plus beau des sourires, se lever, soulever mon t-shirt et y déposer un énorme baiser. Nous lui avons offert ce soir-là un livre sur le sujet donc je reparlerai plus tard , ce qui lui a permis de nous poser 10.000 questions dès ce fameux soir. Rien qu’en écrivant j’en verse ma larme tellement ce moment était beau, surprenant, unique.

Dès lors, j’ai eu confirmation que la psy de la crèche savait ce qu’elle disait. Le lendemain, fiston parlais peu du bébé mais il est redevenu lui… »en plus mignon » comme nous a dit sa nounou 🙂 , un changement radical. Sage, attentif, câlin, il a mué à nouveau dans le sens inverse. Moi qui était dubitative j’ai été vraiment impressionnée et j’ai même culpabilisé de lui avoir imposé cette période de doute qu’il a en fait extériorisé comme il le pouvait 😦

Il sort quand le bébé ?

Depuis 2 mois qu’il sait, le fait est intégré, il ne sera bientôt plus seul. Il n’en parle pas tous les jours, et si il n’en parle pas, nous ne lui en parlons pas spécialement, je ne veux pas que tout tourne (déjà !) autour du bébé. Pourtant, il y a régulièrement ces petits moments de grâce :

  • D’un coup, sans savoir pourquoi, il soulève mon t-shirt, fait des bisous à mon ventre et lui parle « coucou bébé je suis ton grand-frère et je te câline » (et moi je me retiens de chialer :P).
  • « Maman je veux que le bébé il sorte de ton ventre pour lui donner son biberon »
  • « Maman tu pourras m’aider à le prendre dans mes bras au début le bébé ? il sera très fragile tu sais ». Je sais mon ange.
  • « Maman quand il pourras manger comme moi le bébé ? » (ça le rassure en fait de savoir que, pour le moment, il sera seul à pouvoir faire certaines choses en tant que grand).
  • « Maman tu pourras me reprendre dans tes bras quand le bébé sera sorti, pour l’instant tu te repose » (oui enfin avec tes 21 kg, même sans bébé je galère).
  • « Maman toi pour l’apéro tu bois pas l’alcool, c’est pour le bébé, tu boiras après » (là je rigole tellement à chaque fois).

Il pose aussi régulièrement sa main sur mon ventre pour tenter de le sentir bouger, surtout depuis qu’il sait que papa l’a senti une fois.

Bien entendu nous ne sommes pas naïfs, il y aura sûrement des périodes où il n’aura peut-être plus envie que bébé arrive (pour le moment c’est arrivé une seule fois, pendant une colère, mais juste après il a dit oh si je veux qu’il vienne en fait). Et à l’arrivée également mais là c’est un autre sujet, chaque chose en son temps ;-). Pour le moment il est juste content que ce ventre grossisse, quoi qu’il y ai dedans. A suivre…

Maman en chantier

Publicités

16 commentaires sur « Annoncer ma grossesse à mon enfant exclusif, du négatif au très positif »

    1. oui c’est fou mais bon comme c’est passé j’ai surtout raconté ça pour les gens qui liront, parfois ça fait du bien de savoir que c’est normal et que ça passe dans la plupart des cas :). maintenant il est tellement mignon je craque

      Aimé par 1 personne

  1. Mon fils n’avait que 6 mois quand j’ai appris que j’étais enceinte de sa petite sœur. Je ne sais pas du tout si je/nous avons procédé comme il le fallait, puisque nous ne lui avons pas « annoncé » réellement, mais lorsque mon ventre a commencé à se voir, et moi à fatiguer, je crois que je le lui ai dit, comme ça, comme au détour d’une conversation, mais en fait je n’ai aucun souvenir de tout ça et je ne sais pas si j’ai bien géré. Il était si petit… Quand elle est née, il ne disait même pas « maman » ou « papa » ! Mais je sais qu’il comprenait ce qu’on disait. Et il a très bien accepté sa petite sœur. Il y a eu beaucoup de régressions (à table, notamment), les quelques mois avant sa naissance, certes. Bref c’est un peu décousu, je culpabilise parfois de ne pas lui avoir expliqué clairement ce qui se passait (mais je trouve que c’est difficile avec un enfant qui ne parle pas encore), mais je trouve qu’il a très bien géré et que son comportement n’a pas fondamentalement changé. Ah si, il est devenu beaucoup plus câlin 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Forcément selon l’âge les annonces sont totalement différentes. Ne culpabilise pas il était petit et tu as fais comme ça venait 😉. L’annonce ne pouvait pas se faire comme avec un enfant de 2 ou 3 ans c’est normal 😘

      J'aime

  2. Hello,
    Je ne suis pas maman mais ton article ma beaucoup touché, tu raconte avec beaucoup de sincérité. Que des vrais moments qui ne peuvent qu’émouvoir..et puis qui sait, peut être une expérience qui m’aidera pour plus tard 😀…
    En tout cas plein de bonheur à toi et à toute ta petite family sincèrement ❤❤❤

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s