Publié dans Vie de maman en construction

Je suis d’une autre époque…

Enfin j’aimerais…je sais que je ne suis pas la seule mais je ne me suis jamais sentie bien dans mon époque. Comme si je m’étais trompée d’espace-temps. Evidemment chaque époque a ses qualités et ses inconvénients…Mais j’aurais aimé être une enfant de l’après-guerre…

famille-annees-60-alld-7co3m

Hier, j’aurais probablement écrit mon article autrement, mais les événements d’hier soir ne font que renforcer mon sentiment. Depuis mon enfance je suis passionnée par l’histoire, c’est d’ailleurs la section que j’ai fait à la fac. Autant j’adore certaines périodes étudiées (Égypte ancienne, période Louis XIV…), trop de choses ne me correspondent pas.

L’enfance

On dit que tout le monde dit toujours « c’était mieux avant ». Non, ce n’est pas « avant », c’était « l’enfance », voire l’adolescence et jusqu’à 30-40 ans pour certains, la période d’insouciance, de vitalité qui fait qu’on se sent bien, protégé (et encore, plus maintenant vu que les enfants font des exercices anti attentats….). Je ne crois pas que ce soit véritablement une question d’époque, à part l’après guerre, à condition d’avoir été relativement bien lotie, dans une famille au moins de classe moyenne.

L’après Seconde Guerre Mondiale

La découverte de l’électroménager, juste une chaîne à la TV donc pas d’addiction, pas de jeux vidéo, pas de films ultra violents, pas d’Internet pour foutre le bordel, pas de médias en masse pour vous foutre le bourdon sans cesse…Ma mère m’en fait toujours un récit élogieux. Bon par contre ne soyons pas naïfs, oui il y avait déjà des meurtres, des pédophiles…sauf qu’avec le nombre de médias on en parlait moins.

MENXXQ901_AP_RETRO_RENTREE_OLIVESI

Mais j’aurais aimé ce sentiment de « liberté » des parents qui ont connu le pire et retrouvent enfin la paix…Nous, on a connu une relative tranquillité et à l’inverse, on se retrouve dans un monde où on tremble pour nos enfants, nos ados, nos parents, nos amis… Notre guerre est plus fourbe, plus surprenante, plus cachée…plus hypocrite.

Et puis cette censure constante…ne plus rien pouvoir dire. Même sur Instagram ou dans mes tweets, je mesure toujours chaque propos de peur de faire un « bad buzz » même sur quelque chose de banal…J’ai cette impression (peut être fausse) qu’on réfléchissais plus, qu’on se donnait plus le temps de philosopher, de penser…

Et pourtant…

  • Même si je considère qu’Internet a beaucoup pourri notre monde (dangers, harcèlement….que j’ai vécu….), il l’a aussi rendu plus riche, plus connecté, même si malheureusement il a aussi fait perdre la communication (clin d’œil aux gens qui écrivent des sms à table au lieux de communiquer avec leurs parents/amis. Je déteste ça, et mes parents sont les premiers à le faire).
  • Ces 30 dernières années ont été tellement riches en progrès scientifiques, en maladies qui peuvent enfin être soignées ou du moins soulagées…
  • Les écoles sont mixtes et certaines minorités peuvent tout de même vivre plus sereinement (c’est relatif bien sûr et pas encore gagné…)
  • L’année 2016 m’a apportée mon fils et rien que pour ça, cette époque ne peut qu’être belle…
  • Désolée mais je n’arrive pas à allonger la liste de points positifs, n’hésitez pas à l’étirer avec moi et enfin trouver du bonheur dans notre quotidien… 🙂

Maman en chantier

Publié dans Vie de maman en construction

Fast-food ou brocoli mon fils ?

Bon je dis ça mais évidemment (ou pas parce que ce n’est probablement pas évident pour tout le monde) il n’a pas encore passé la porte d’un fast food à 15 mois… Mais on arrive à un âge où il zieute sur les apéros, où les légumes passent moins bien, alors que garder de nos principes ?

IMG_20170415_205435

Liberté encadrée

Pour moi c’est LA base, c’est de laisser l’enfant goûter à tout tout en le modérant (comme pour les adultes…manger de toute mais en petite quantité) pour ne pas créer e frustration. Ma mère ne m’a jamais défendu de manger quoi que ce soit, du coup je ne me jetais jamais sur les bonbons ou sodas aux goûters d’anniversaire. Pareil on lui a donné quelques frites il y a peu pour qu’il goûte, puis après on les a remise dans la cuisine, le temps qu’il mange ses haricots verts sans être tenté. Si un enfant ne mange que des aliments sains, il se jettera forcément sur les trucs les pires dès qu’il en aura l’occasion…

Commencer le plus tôt à faire apprécier les saveurs

Perso, je me souviens que son premier plat maison, c’était une purée de brocoli, premier aliment solide, il a adoré. Il a d’ailleurs toujours tout adoré jusqu’à maintenant à part le fenouil (je dis rien devant lui mais je déteste ça aussi). Il faut éviter de faire une grimace ou un « beurk » ou « caca » (comme le fait son papa devant les épinards) quand on lui sert un plat qu’on aime pas soi même. Je parle encore de ma mère mais elle déteste le poisson et j’avais pourtant du poisson très souvent enfant). J’ai aussi commencé les épices très tôt dans l’eau de cuisson de ses pâtes (curcuma, curry…) pour varier les saveurs et éviter d’avoir à ajouter du sel.

repas-enfant-original-forme-hamburger-simili-Macaron-glouton

Un gourmand / gouffre

Bon il a 15 mois, pèse environ 11,5 kilos et ne paraît pas gros du tout mais vu ce qu’il se dépense ça ne m’étonne pas il court partout. Lors des apéros dînatoires chez mes parents il passe je crois les plus beaux moments de sa semaine, la nourriture est sa passion (va falloir faire gaffe plus tard je crois mais bon les chats font pas des chiens :p). A Pâques il a adooooré le foi gras, il adore même les fromages les plus forts, bref tout passe. Le seul truc qui passe pas, c’est tout ce qui a une texture qu’il n’apprécie pas. En fait quand il n’aime pas la texture il ne goûte pas. Notamment un bout de cerise hier, et pourtant dieu qu’elles étaient bonnes, mais la texture ne lui a pas plu du coup il n’a même pas léché ou gouté. Pareil avec l’abricot ou la pèche.

Patience

Les goûts évoluent, tout peut changer d’un coup avec un enfant. Un aliment qu’il adore aujourd’hui il peut le détester demain et vice-versa. Moi, si il ne veut ps finir son assiette, tant pis… et pitié, je ne veux plus jamais entendre (comme le disait ma grand-mère) « penses aux pauvres petits noirs »…sauf que si je finis mon assiette ils auront pas plus à manger…et moi j’ai fini par devenir presque obèse plus tard. Laissons les goûter à un Mc Do de temps en temps, à quelques bonbons, mais éduquons les aussi aux bons petits plats sains. Même si nous on aime pas ça, ben on se force…Mon homme mange hyper déséquilibré mais si on mange en même temps que bébé, je fais des légumes et une viande simple. Les enfants prennent exemple sur nous, à nous de leur montrer la voie, surtout que ça peut pas nous faire de mal 😉

Maman en Chantier

Venez aussi partager votre avis et jouer aux concours sur la page facebook !

Publié dans Vie de maman en construction

Comment vivre SA douleur ?

Je ne suis pas aventurière, mais pas peureuse non plus. J’ai fais un saut en parachute, j’ai vu mon doigt entaillé par un couteau à pain…Le sang, je n’aime pas le voir, mais ça ne me fait pas peur. J’adore les épisodes hard de Grey’s Anatomy et les films d’horreur bien sanglant. Mais le sang de mon bébé, ça ne passe pas…

bobos-nene-remedes-grands-meres

Lire la suite de « Comment vivre SA douleur ? »

Publié dans Vie de maman en construction

Une maman en carton ?

Depuis le début de la maladie, une des caractéristiques est que j’ai du mal à me concentrer sur des choses trop longtemps…Donc forcément le plus dur c’est avec mon fils…suis-je pour autant une mauvaise maman ?

20160610_193407bis

Lire la suite de « Une maman en carton ? »

Publié dans Vie de maman en construction

Les dents de bébé ça fout la rage !

Ouh ouh ouh le jeu de mot cocasse (à lire avec un ton de bourgeois du 15ème siècle….). J’avais prévu de faire un article sur ce sujet depuis longtemps et là…après les 4 jours d’enfer que nous venons de vivre, je pense qu’il était temps de dire que oui c’est un mauvais moment à passer, qu’il y a des solutions, et qu’elles ne sont pas les mêmes pour tous les enfants…..

20170505_194634.jpg

Lire la suite de « Les dents de bébé ça fout la rage ! »

Publié dans Vie de maman en construction

Oui mamy, les filles préfèrent les poupées et les garçons les voitures…et la marmotte…

Ce n’est pas une question de mode, mais de caractère Ma mère n’était pas opposée à ce que je joue à des jeux de garçons mais il fallait que ce soit quand même raisonnable…genre Action Man c’était pas vraiment le top, alors que j’en rêvais, et maintenant ?

logo52

Lire la suite de « Oui mamy, les filles préfèrent les poupées et les garçons les voitures…et la marmotte… »

Publié dans Vie de maman en construction

Quand ton univers de fêtards devient un univers parental

Je me souviens encore de la fac…Où tout nous semblait si loin, si incertain. Où je pensais juste à réussir mes partiels (mouai….) et regarder des séries. Et le week-end on sortait. Dehors vu que nos parents étaient à la maison. Seul(e)s, célibataires. Une bande de jeunes un peu délurés. Bande remplacée 10 ans plus tard par une bande de parents ou futurs parents. Rendez-vous place des grands hommes…

Friands

Lire la suite de « Quand ton univers de fêtards devient un univers parental »

Publié dans Vie de maman en construction

Un deuxième enfant pour les autres

Mon fils a plus d’un an donc forcément le cycle s’enclenche. Ce cycle dont j’entendais parler déjà même avant ma grossesse sur les blogs des jeunes mamans. Ce cycle qui fait qu’une fois extasiés sur les premiers pas du premiers, les « autres » veulent que ça recommence…Ce cycle de la vie, celui qui veut que l’on ai si peut de contrôle sur notre existence, reprend cours…inlassablement… 

avoir-enfants-rapproches

Lire la suite de « Un deuxième enfant pour les autres »

Publié dans Concours, Vie de maman en construction

Mais il a pas de tétine ? (+concours)

Apparemment la question de la tétine est un sujet crucial pour les autres jeunes mamans, les femmes qui n’ont pas d’enfants, et les mamies… Les gens ont ce don de se préoccuper de choses dont je ne comprend pas bien l’intérêt de la réponse pour eux… Mais je réponds donc ce jour à cette question de taille. 

137-quand-arreter-la-tetine

Lire la suite de « Mais il a pas de tétine ? (+concours) »